Les outils de planification des apprentissages

La montre de PoZie

Mes outils de planification des apprentissages

Du cycle à la journée, j’ai élaboré 5 outils pour organiser les différentes progressions :

  1. Les progressions par cycle : dans mon école, nous avons établi les progressions du cycle 3 dans les matières de découverte du monde.
  2. Les progressions annuelles par matières. Elles ont été élaborées par mon collègue-binôme de CM1.
  3. Les progressions périodiques, qui sont une déclinaison par période des progressions annuelles.
  4. Le cahier journal hebdomadaire, qui correspond à mon planning de la semaine.
  5. Le cahier journal quotidien.

Les outils à télécharger

Vous trouverez dans cet article 4 des 5 outils (je consacre un article spécifique aux progressions annuelles par matières).

En complément, il faut ajouter l’emploi du temps hebdomadaire, élaboré en début d’année et susceptible d’aménagement en cours d’année. Je présente le mien dans un article spécifique.


Les progressions de cycle 3, en découverte du monde :



Les progressions annuelles CM1

Cliquez sur l’image de l’article correspondant :

Progressions annuelles par disciplines CM1


Les progressions périodiques :

La matrice :

La progression périodique (matrice)

A titre d’exemple

Ma progression pour la période 1 (année 2012/2013) (en cours d’élaboration) :

La progression de la période 1 (2012/2013)


Le cahier journal hebdomadaire :

La matrice :

 Le cahier journal hebdomadaire (matrice)

A titre d’exemple :

Mon cahier journal des semaines 1 et 2 (année 2011/2012)

Le cahier journal 2011/2012 (semaines 1 et 2)


Le cahier journal quotidien :

La matrice pour un niveau simple :

Le cahier journal quotidien (matrice pour niveau simple)

La matrice pour un niveau double :

Le cahier journal quotidien (matrice pour un niveau double)

Choisissez des PoZ à votre gré, en allant piocher
sur le blogLa PoZ lutins

9 commentaires

  1. Bonjour, j’ai à peu près pareil sauf que je ne comprends pas pourquoi tu as un semainier + un CJ quotidien? Ca ne fait pas doublon? C’est pas long de remplir tout ça à chaque fois?

  2. Author

    Bonjour theoboulo,
    Au début de ma carrière, j’utilisais les deux outils : le semainier, que je remplissais le dimanche pour la semaine à venir, et le CJ quotidien, que je rédigeais la veille pour le lendemain. Ce qui était lourd, ce n’était pas de remplir les deux outils : le semainier était élaboré une fois par semaine, ça me prend environ une demi-heure. Par contre, rédiger le CJ quotidien, qui est vraiment détaillé, ça me pesait.

    J’ai maintenant plus d’expérience. Et je fonctionne énormément par fiches de préparation, car je travaille en binôme avec mon collègue de CM1, et nous faisons strictement les mêmes choses dans nos deux classes. Les fiches de prép, que ce soit lui ou moi qui les élaborons, sont donc indispensables. Du coup, le CJ quotidien détaillé m’est devenu inutile. Je n’ai pas besoin de détailler le déroulement de ma journée.

    Je me contente dorénavant du semainier, sauf pour des journées particulières pour lesquelles il m’arrive de rédiger un CJ quotidien.

  3. Bonjour,
    Je vois que votre progression d’histoire ne correspond pas à ce qui est préconisé dans le BO de janvier 2012.
    Pour quelle(s) raison(s) avez-vous fait ce choix ?
    Il me semble que le BO propose une progression beaucoup plus adaptée aux classes à plusieurs niveaux, mais peut-être n’ai je pas bien évalué les avantages et les inconvénients des différentes options (progression chronologique sur le cycle, comme vous le proposez ou bien progression du BO )?

  4. Author

    Bonjour viva,

    Vous avez fort justement remarqué que la progression d’histoire (comme les autres progressions de découverte du monde d’ailleurs) ne correspondent pas à celles du BO de janvier 2012. La raison en est simple : les progressions ont été établies dans mon école il y a 2 ans, sur la base des programmes officiels de 2008.

    Nous n’avons pas envisagé de les modifier, malgré les progressions sorties en janvier, d’abord parce que nous attendions un changement de gouvernement, qui amènerait potentiellement des nouveaux programmes. Ensuite, les préconisations de progressions publiées par le ministère sont justement des préconisations, pas des programmes officiels obligatoires. Nulle nécessité donc de les appliquer immédiatement. Enfin, pour parler des progressions de janvier 2012, je les trouve à titre personnel tellement irréalistes (oserais-je dire surréalistes ?) que j’ai décidé de les ignorer.

    S’agissant spécifiquement de l’histoire, la progression ministérielle l’aborde de façon circulaire. Je peux comprendre que cette façon d’enseigner soit pratique dans les classes multi-niveaux. Mais je ne suis guère convaincue par l’efficacité de cet enseignement de l’histoire. Je préfère personnellement un enseignement chronologique. En CM1 par exemple, je démarre à l’apogée de l’Empire romain pour finir aux grandes découvertes. Au fil de ce parcours historique, nous répondons à trois questions fil rouge : Comment la France en tant que pays est-elle née ? Comment a émergé et s’est consolidé le pouvoir royal en France ? Quelles sont les relations entre le pouvoir royal et le pouvoir religieux ?

    Je ne suis pas spécialiste au point de trancher entre enseignement chronologique et enseignement circulaire. A titre personnel, je préfère le premier, dans la mesure où c’est possible dans mon école. Et les progressions ministérielles n’étant que des suggestions, et non des obligations, autant utiliser la liberté pédagogique qui est (encore ?) la nôtre.

  5. Quand je vois ce que je dois faire en histoire et en géo…De la romanisation de la Gaule à la Révolution française en histoire! Je ris mais jaune!
    Merci pour ta réponse sur le CJ! 🙂

    1. Author

      Je comprends ton amertume theoboulo. L’ampleur historique des thèmes que tu dois aborder est classique dans les progressions CM1 des écoles. Personnellement, je trouve ça totalement irréalisable, si l’objectif est de faire entrer les élèves dans la compréhension des mécanismes des évènements historiques. Même si c’était la progression qui m’était imposée dans mon école, je ne la respecterais pas. Je cherche avant tout à ce que les élèves comprennent, pas qu’ils enchainent des leçons d’histoire.

  6. Merci pour toutes ces explications.
    Il est vrai que pour tout caser, il faut vraiment survoler à tire d’ailes toutes les périodes. L’inconvénient est qu’on approfondit rien, mais l’avantage est de donner une vision globale du déroulement de l’Histoire dès le début du cycle 3.
    J’ai pratiqué durant plusieurs années une progression strictement chronologique, et donc on ne voyait dans ma classe de CE2 que la Préhistoire et l’Antiquité, mais j’ai toujours trouvé étrange de travailler sur des dates à 5 ou 6 chiffres avec des élèves qui abordaient tout juste la lecture des nombres à 4 chiffres.
    Pour moi, l’idéal serait de pratiquer l’enseignement de l’Histoire de façon chronologique sur le cycle 3, mais en inversant l’ordre. Commencer en CE2 par ce qui est le plus proche du vécu des élèves, pour s’éloigner progressivement dans le temps jusqu’à la Préhistoire en CM2.
    Mais bon, cela doit être une grosse bêtise puisque personne ne songe à le faire.
    Je vais donc continuer à réfléchir intensément et à tourner et retourner la question de savoir comment font ceux qui arrivent à “faire” le programme chaque année alors que moi, je n’y arrive pas (et je ne parle pas, hélas, que de l’Histoire).

    1. Author

      viva, je te rassure, je n’ai jamais pu tenir un programme, dans quelque matière que ce soit. Cela m’importe d’ailleurs assez peu, car pour moi, l’essentiel est de travailler la compréhension, bien plus que le contenu. Et la compréhension se travaille dans tous les sujets abordés en classe, qu’ils soient compris dans le programme et hors programme.

  7. Bonjour,
    Je suis en double niveau CE1-CM1 cette année et galère pour établir un emploi du temps.
    Aurais-tu un exemple sur lequel s’appuyer ?
    Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*