En 2010, une professeure de physique du second degré est venue dans ma classe une fois par semaine durant 6 semaines. Elle a mené une séquence de sciences expérimentales sur le thème de l’air. C’est elle qui est la créatrice de la séquence que je mets en ligne.

Le thème des virus, bactéries et autres microbes n’est pas explicitement inscrit dans les programmes officiels. Mais à l’heure de la grippe A, du Sida et autres maladies infectieuses dont les médias se font l’écho régulièrement, les élèves sont très curieux d’en apprendre davantage sur ce thème. Les vaccinations dont ils font régulièrement l’objet justifient également qu’on leur en explique la raison. Comme support d’étude, je projette un petit film documentaire sur les virus et les bactéries, de la collection Les enquêtes de Lucie la luciole. Il dure 12 min 30 ; je l’ai découpé en quatre parties. Je mets en ligne quatre fiches d’activités

La séquence sur la respiration est construite sur le modèle de celle sur la digestion. La fiche de préparation détaille toutes les séances et le matériel nécessaire (documents photocopiables, diaporamas, matériel d’expérimentation). La question générale qui est posée est : “À quoi sert la respiration ?” Les élèves y répondent au fil des 5 fiches missions.

La classification animale présentée aux élèves est celle de la phylogénie. Les animaux sont donc classés en fonction de leurs caractères, et non de leurs familles. L’objectif de la séquence est de répondre à la question : “Qui est plus proche de qui ?”, en étudiant ce que les animaux “ont” (et non “ce qu’ils font”, “où ils vivent”, “comment ils se déplacent”).

Cette séquence porte sur la découverte des objets célestes et du système solaire. Au cours des séances, les élèves sont amenés à réaliser des schématisations grand format du système solaire, de plus en plus exactes au fur et à mesure qu’on avance dans la séquence.