PoZie regarde sa montre

Elles sont prêtes depuis quelques semaines déjà, il est temps que je les mette en ligne : voilà les progressions annuelles de mon CM1 2012 – 2013. Comme toujours, un grand merci à mon collègue-binôme à qui avait échu la tâche de les actualiser. Rien de transcendant dans ces progressions, si ce n’est qu’elles sont en principe à peu près réalistes (au sens de réalisables), car testées depuis 3 ans. Je ne vous cache pas qu’il ne faudra pas trainer en route. Et si des projets non planifiés interviennent, il sera alors impossible de les mener à bien !

Pour une fois, le nouvel article du jour n’aura pas pour objet de présenter du contenu. Place à l’article bilan/analyse. Trois semaines de classe moins un jour : qu’est-ce qui est en place, qu’est-ce qui est sur le point de l’être, qu’est-ce qui ne fonctionne pas encore ?

Les cahiers des PoZ

Libellule organise un rallye-liens sur le cahier journal. C’est l’occasion de vous présenter le mien. Pour ma part, j’utilise un tableau A4, orientation paysage, pour les quatre jours de la semaine.

Du cycle à la journée, j’ai élaboré 5 outils pour organiser les différentes progressions : les progressions par cycle : dans mon école, nous avons établi les progressions du cycle 3 dans les matières de découverte du monde, les progressions annuelles par matières. Elles ont été élaborées par mon collègue-binôme de CM1, les progressions périodiques, qui sont une déclinaison par période des progressions annuelles, le cahier journal hebdomadaire, qui correspond à mon planning de la semaine, le cahier journal quotidien.

Distributeur de matériel

Le classeur de bord est un classeur rempli de chemises plastique, dans lequel sont compilés tous les documents d’ordre administratif que nous devons tenir à disposition dans notre classe. Ce classeur est surtout destiné aux collègues remplaçants (et à l’inspecteur…). Il est posé en permanence sur mon bureau.

Distributeur de matériel

Le journal de bord est un outil personnel. J’y intègre tous les renseignements administratifs dont je peux avoir besoin rapidement. Comme il s’agit d’un outil personnel, il est forcément incomplet : il ne comporte pas tous les documents administratifs exigés (ça, c’est le rôle du classeur de bord). Je n’y place que les informations dont j’aurai besoin au quotidien. Cette année, j’ai renoncé à l’imprimer, et je le complète numériquement, directement sur mon ultra-portable.