Nouvelle rentrée : comme les enfants, la maitresse que je suis a envie d’un nouveau cartable. Je n’en change pas tous les ans. Mais tout de même : porter jour après jour le même finit par lasser. Et cette année 2020 n’est pas une rentrée comme les autres. L’année précédente a été chaotique, mouvementée, éprouvante pour moi sur un plan autant professionnel que personnel. La pandémie de COVID bien sûr, mais pas seulement malheureusement. Donc pour cette année 2020-2021, je voulais du changement. Un nouveau sac de maitresse, c’est déjà un bon début, n’est-ce pas ?

Sac Lokass

Mes sacs de maitresse

Mon caddie Reisenthel

Depuis que je suis remplaçante brigade, j’utilise un caddie Reisenthel. Je l’ai présenté dans un article de 2013. J’en suis toujours ravie, et il me suit régulièrement dans mes remplacements. Il a néanmoins un inconvénient majeur : je ne peux pas l’embarquer avec moi lorsque je circule à vélo. Or lorsque j’ai des remplacements dans ma ville, je privilégie ce mode de déplacement.

Mon sac à dos Samsonite

Lorsque j’étais enseignante à Paris, j’utilisais un sac à dos Samsonite, type sac de bureau urbain, qui ne fait donc pas trop sac de sport. Samsonite a raison de vanter la durabilité de ses articles : ce sac à dos, acheté il y a plus de 15 ans, est toujours en excellent état. Je l’utilise lorsque je suis en remplacement long dans une classe et que j’ai peu de matériel à transporter entre la classe et mon domicile.

Mais c’est un sac qui a une contenance moyenne (mon ordinateur portable et quelques matériels autres). Il n’est pas assez grand pour transporter tout le matériel dont j’ai besoin lors d’un remplacement à la journée. Je suis le genre de remplaçante à transporter sa classe avec elle, ne sachant jamais ce que je trouverai dans les classes des collègues que je remplace.

Et puis je commence à m’en lasser !

Un sac à dos Décathlon

Ces dernières années, j’ai substitué un sac à dos Décathlon à mon sac Samsonite. Pas cher, grande contenance, couleurs funs… Il fait le job. Mais ça reste un sac de sport, et ça m’agaçait de débarquer dans des écoles avec ce type de sac.

Bref, vous conviendrez comme moi que l’achat d’un nouveau sac s’imposait cette année ! Mais quel sac ?

Un nouveau sac, oui, mais lequel ?

Le sac à dos CABAÏA, le graal ?

Il y a, ces derniers mois, une grande hype parmi les collègues à propos du sac Cabaïa. Certains ont rédigé des billets de blogs à son sujet (je vous en liste quelques-uns en fin d’article). Cabaïa semble d’ailleurs surfer sur cette nouvelle popularité dans le milieu des profs en la relayant sur le blog dédié à la marque. Et effectivement, ce sac semble idéal pour les maitresses, d’abord et avant tout grâce à son ouverture grand angle de type cabas, mais aussi ses poches intérieures et extérieures, ses sangles…

Le prix en revanche est à la hauteur de ce qui est certainement un sac de qualité : entre 79,00 € et 89,00 € le sac de taille M. Je vous avoue que même si sur le papier (ou plutôt à l’écran), ce sac semblait remplir tous mes critères, le prix m’a dissuadé de me précipiter. Je redoutais d’investir une telle somme dans un sac qui ne conviendrait finalement pas à l’usage que je voulais en faire.

Un sac à dos alternatif

Les finances de l’enseignante que je suis étant ce qu’elles sont, je me suis tournée vers la version low cost du sac Cabaïa : un sac de la marque Lokass à 20,00 €, qui ressemble comme un jumeau au sac de marque.

Ma conscience s’est chargée de me culpabiliser concernant ce sac bas de gamme : copie du sac original, une fabrication étrangère alors que le sac Cabaïa est français, une qualité des matériaux surement très inférieure… Oui, c’est évident, je n’ai pas fait un achat éthique. Une fois cela dit, c’est mon choix, et vous êtes libre d’arbitrer avec votre propre conscience. 

Mais revenons à mon sac.

 Sac Lokass 1  Sac Lokass 2  Sac Lokass 3

Je lui ai déjà donné un surnom : le sac Mary Poppins. Vous comprenez donc d’emblée qu’il m’a conquis pour une première chose : il a une grande capacité intérieure, tout en n’étant pas trop grand. J’ai choisi la taille M, qui correspond exactement à la taille M du Cabaïa.

À l’intérieur, on trouve :

  • une grande poche molletonnée pour l’ordinateur,
  • une plus petite également molletonnée pour  la tablette.
  • À l’opposé, il a deux petites poches plaquées
  • et des emplacements pour les stylos.

Sac Lokass 4

En hauteur, il permet de loger des pochettes A4 ou des grands classeurs. Le fond est plat.

Sac Lokass 5

À l’extérieur, il est équipé de :

  • une grande poche ventrale zippée à l’avant,dont je me sers pour tout mon petit matériel, mon porte-monnaie, mon casque téléphone…
  • deux poches larges latérale qui servent pour mon smartphone et mes clés,
  • et une poche zippée dans le dos qui ne m’est pas utile au quotidien, mais elle le serait si j’utilisais ce sac en voyage pour protéger mes papiers.

Les sangles pour les épaules sont molletonnées, et les sangles à mains sont larges ce qui permet de les saisir facilement. Le sac se porte indifféremment à la main ou sur les épaules.

Est-ce que je suis conquise ?

Pour l’instant, la réponse est sans équivoque : oui ! Je suis ravie de ce nouveau sac qui a un style de sac urbain tout en étant très logeable.

Après l’avoir acheté, j’ai rencontré une collègue qui possédait un sac Cabaïa de taille M. J’ai comparé les deux, et je n’ai trouvé aucune différence. Hormis que le mien a plus de poches ! Je ne préjuge pas de la qualité des matériaux. On verra à l’usage si mon sac low cost tient le choc à trainer par terre en classe. Mais je ne regrette pas d’avoir craqué pour ce modèle. Et le jour où il me lâchera, j’investirai peut-être dans la version de qualité, car je serai sure à ce moment-là que ce sac est adapté à l’usage que je veux en faire.

Une autre version vous tente ?

J’ai beaucoup hésité entre mon sac de marque Lokass et un autre sac de marque Lekesky, tous les deux de taille M. À vrai dire, le second me plaisait plus au niveau du design, avec sa poche avant découpée de biais. Mais c’est justement cette poche avant qui m’a fait renoncer à acheter le modèle Lekesky, car elle est aimantée et non zippée. Je ne trouvais pas ce mode de fermeture assez sécurisée.

Les articles des collègues sur le sac Cabaïa

Un commentaire

  1. Bonjour,
    J’ai acheté un Cabaïa c’est pourquoi je me permets de répondre à un des points développés dans ton article: c’est une marque française certes mais leurs sacs ne sont pas made in France. Va sur leur page FB et tu liras des commentaires qui le leur reprochent ouvertement d’ailleurs.

N'hésitez pas à laisser un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.