Des animaux en code-barres, à la manière de Vasarely

poz-vasarely200

J’ai adapté ma séance d’arts visuels sur les animaux préhistoriques de la grotte de Lascaux, en code-barres, à la manière de Vasarely. Celle-ci avait été créée pour une classe de CE2, en lien avec leur programme d’histoire (étude de l’art préhistorique). En utilisant d’autres formes, la séance est adaptable en dehors de tout lien avec l’histoire. En variant quelques paramètres, on peut d’ailleurs la proposer en cycle 2 comme en cycle 3.

Un lapin en code-barres, à la manière de VasarelyUne lionne en code-barres, à la manière de Vasarely

Voilà comment s’est déroulée ma séance :

  1. Présentation orale de Victor Vasarely,
  2. Projection de quelques oeuvres de l’artiste, pour dégager les caractéristiques principales de ses peintures :
    • des effets de relief, de 3D – des formes qui “s’enfoncent” ou qui “sortent” de l’image, selon que les tracés verticaux se rapprochent ou s’écartent,
    • des tracés géométriques,
    • peu de couleurs sur une même peinture, des couleurs tranchées,
    • des représentations abstraites, sauf quelques exceptions comme Les zèbres.
  3. Présentation du projet : créer un tableau à la manière des zèbres, de Vasarely. Explication des étapes de création:
    • décalquer la silhouette de l’animal choisi,
    • tracer les traits verticaux,
    • colorier l’intérieur de l’animal,
    • colorier les barres extérieures, en inversant.

Paramètres variables :

  • Pour le tracé de la forme : distribuer la forme photocopiée sur une feuille / faire décalquer une forme photocopiée sur fond noir / faire tracer par les élèves leur propre forme. 
  • Pour les tracés verticaux : les pré-imprimer avec la forme / les faire tracer en imposant un espacement (réalisation plus longue) / les faire tracer sans contrainte.
  • Pour la taille du dessin : j’ai opté pour un format A5, de façon à ce que l’étape coloriage soit plus courte (et aussi car je redoute toujours que les feutres ne s’essoufflent avant que le coloriage ne soit achevé…). On peut bien sûr proposer une réalisation sur une feuille A4.

Le choix est fonction, notamment, du niveau des élèves ou du temps imparti :

  • Dans une petite classe, mieux vaut opter pour un tracé photocopié, avec les traits verticaux eux-aussi pré-imprimés.
  • Si le temps est limité, on opte pour un tracé de traits verticaux sans contrainte d’espacement et un format A5.

Des remarques sur cette séance d’arts visuels :

  • Les élèves ont apprécié cette création.
  • Ils ont surestimé la facilité de réalisation : beaucoup ont fait des erreurs de coloriage. Il a fallu trouver des stratégies pour s’assurer qu’on colorie les bonnes barres (commencer par l’intérieur de l’animal, commencer par mettre des petits points dans les barres à colorier, rester concentré…).
  • Le rendu final est très sympa.
  • L’observation des tableaux de Vasarely est très intéressante pour amener les élèves à dégager des constantes dans l’ouvre d’un artiste.
  • Vous remarquerez que le lapin a été colorié en bleu. Il y a souvent une pénurie de feutres noirs dans les classes où j’effectue des remplacements. Je laisse donc le libre choix de la couleur, en imposant quand même une couleur foncée. Le résultat final reste tout à fait acceptable.
  • Après le coloriage, il faut gommer les traces de crayon de papier, pour respecter l’effet recherché : le tracé de l’animal ne doit être perceptible que par l’effet de perspective généré par l’alternance des tracés intérieurs/extérieurs. Cette remarque ne vaut que si ce sont les élèves qui ont tracé la silhouette de la forme…

Les documents utiles pour mener cette séance en classe :


Le diaporama des tableaux de Vasarely à observer :

Quelques tableaux de Victor Vasarely


La fiche d’identité de Victor Vasarely :

Victor Vasarely, fiche d'identité - Histoire des arts


Le diaporama des étapes de réalisation du dessin à la manière de Vasarely :

Quelques tableaux de Victor Vasarely


Les silhouettes des animaux à décalquer (format A5) :

Code-barres à la manière de Vasarely - Silhouettes d'animaux

Source d’où sont issues ces silhouettes : Un an d’arts plastique en SEGPA (Charivari à l’école)

Chez les collègues :

Des productions plastiques :

Des albums autour des zèbres :

14 commentaires

  1. un énorme merci pour ce fabuleux travail que je vais initier demain avec mes élèves de Clis.

  2. Bonjour,
    Je viens de terminer un travail le paléolithique avec mes élèves et notamment les peintures rupestre. L’idée d’associer ces peinture à la manière de Vasarely est originale… pourquoi pas!!!

  3. je te pique ton diaporama pour les explications! je ferai une version ZEBRE avec mes élèves! merci pour cet article bien complet!

    1. Author

      Merci pour le lien. Et je m’empresse de te rendre la pareille car je découvre ton article, et j’adore tes déclinaisons plastiques autour du zèbre. Nul doute que je m’en inspirerai pour varier !

  4. Un GRAND GRAND MERCI pour votre travail et votre partage.
    Je suis T1 cette année et votre blog m’aide beaucoup.



  5. Merci beaucoup pour ce beau travail qui me fait gagner un temps précieux ! 🙂

  6. Merci énormément, c’est un très joli travail que vous partagez ! J’ai hâte de tester avec mes élèves.

  7. Merci beaucoup pour cette séance clé en main !! Ce sera parfait lors de mes remplacements en cycle 2 ou 3.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*